Category Archives : portrait

Shooting femme La Defense

Il m’arrive parfois de faire des séances un peu différentes de celles que j’ai l’habitude de faire. Cette séance femme était assez particulière puisqu’elle m’a été commandé pour faire une surprise à Léa avant son départ pour d’autres contrées lointaines le lendemain. Rendez-vous pris à 18h au pied de l’hôtel Mélia de La Défense afin de faire des portraits de cette très belle femme coréenne. Elle avait mis pour l’occasion une très jolie robe rouge espagnole et a été maquillée par une professionnelle. Nous avons commencé par faire des portraits en intérieur puis, nous sommes sortis au milieu de la foule sortant des bureaux.

Pendant une heure, j’ai été ravie de discuter avec elle, en anglais s’il vous plait (oui oui oui, mes cours me servent un peu :) ). Des portraits près du plan d’eau, au milieu des tours ou encore dans la Forme publique 2016  créé à l’initiative de Defacto dans le cadre de la Biennale de Création de mobilier urbain de La Défense – 3ème édition. La Défense reste je pense un vrai terrain de jeu pour les photographes comme pour les aventuriers. On y trouve de toutes les couleurs, de toutes les matières… C’est aussi  pour ça que j’aime y faire mes formations smartphone.

Je vous laisse en bonne compagnie pour les prochaines images… Attention aux yeux, un arc en ciel de couleur risque de vous éblouir :) J’espère que la séance vous plaira autant qu’à moi ! J’attends vos retours !

Shooting femme La Defense

Shooting femme La DefenseShooting femme La DefenseShooting femme La DefenseShooting femme La DefenseShooting femme La DefenseShooting femme La DefenseShooting femme La DefenseShooting femme La DefenseShooting femme La Defense

La saison estivale est très sollicitée pour des séances en extérieures, pensez donc à la réserver le plus tôt possible afin d’un créneau qui nous convienne à tous. Le prochain samedi ouvert au studio se fera maintenant après les vacances : le samedi 16 septembre. Je vous prépare aussi une journée Boudoir au studio le samedi 14 octobre avec une offre spéciale. Alors restez connectées !

Pas de commentaire
Ajouter un commentaire...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Mon métier Ma passion

Depuis que je fais ce projet, j’ai la chance de revoir ou de rencontrer de nouvelles femmes. Des femmes passionnées et passionnantes. Je connais Pauline depuis peu mais son sourire et son métier m’ont attirés. D’ailleurs, pendant la séance, j’ai eu la chance d’avoir les 2 : son sourire, et un concert privé (qui a du je pense réveiller le voisinage, certes, mais quel réveil !). Je crois que cette séance portrait au studio aurait pu durer des heures tant nous nous sommes amusées. S’il y a bien une chose que je regrette sur ces photos, c’est qu’elles n’émettent de son ! Mais si vous avez l’occasion un jour d’aller la voir jouer, je vous promets que vous ne serez pas déçus !

metier passion violoncelliste

Make up : Laure Baruch

Mon métier Ma Passion #6
Pauline, Violoncelliste

Dans ma vie, il y a la musique à toute heure, à tous les étages de la maison, comme un fil rouge qui relie chaque instant de ma journée. Elle commence allegro avec celle des enfants, qui chantent, qui appellent ou qui jouent et qui m’emporte dans le tourbillon du matin.
 
Passée la tempête, je retrouve le violoncelle (ok et mon iphone) et profite du calme pour travailler ou je pars en répétition. Parfois il est difficile de réaliser que c’est un travail, tellement je réalise être chanceuse de pouvoir partager autant avec des collègues, qui sont aussi des amis. La musique me permet aussi d’étendre les frontières de la famille. Père chanteur, mère violoncelliste, mari violoniste et saxophoniste, frère bassoniste, ça ne pouvait pas s’arrêter là : construire I giardini, mon équipe, c’était aussi reconstituer un univers où chacun s’exprime avec la confiance que sa musique sera accueillie par l’autre comme une évidence.
 
Quand je rentre à la maison, le rythme s’accélère à nouveau, et les voix des enfants accompagnent les disques qui tournent sans discontinuité.
 
J’ai grandi à Alençon, et j’ai quitté les parents de bonne heure. Pas pour fuir, mais parce qu’ils m’ont rendue libre et confiante. Peut-être l’éducation nordique de ma mère, peut-être parce que mes parents n’ont pas voulu tuer mon esprit aventurier, mais ça semblait évident. Ensuite, le conservatoire de Paris, lieu de rencontres incroyables, et d’expériences inédites, des études à Leipzig, où j’ai réalisé à quel point la musique, comme l’homme qui partage ma vie m’étaient essentiels. Des études de quatuor à corde à Madrid et Bruxelles, pendant lesquelles on apprend à mêler l’exigence et la joie de jouer avec les autres.
 
Aujourd’hui je vis à Paris, point de départ de mes escapades musicales avec mes compagnons de route, et j’essaie de profiter du double bonheur d’être à la fois violoncelliste au foyer et maman concertiste.
Pas de commentaire
Ajouter un commentaire...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Portrait jeune femme studio

On l’appelle Nana, mais vous vous doutez bien que ce n’est pas son vrai prénom :) Elle est sacrément jolie et a voulu venir au studio pour de jolis portraits en noir et blanc. Dans cette même séance, elle a souhaité faire deux choses différentes. Pour la première partie, nous sommes parties sur des portraits standards. Des portraits doux, des portraits fashion, des portraits un peu plus fun, des portraits dans le vent. Voici un petit aperçu de cette première partie de séance…

Portrait jeune femme studio

Portrait jeune femme studioPortrait jeune femme studioPortrait jeune femme studioPortrait jeune femme studioPortrait jeune femme studioPortrait jeune femme studioPortrait jeune femme studioPortrait jeune femme studio

Et pour la deuxième partie, Nana a souhaité des portraits un peu plus glamour, type boudoir. Des portraits en lingerie fine ou en petite tenue pour se souvenir et garder une trace de sa jeunesse. Je propose aujourd’hui ce genre de séance boudoir au studio. Plus de lit, plus de couette, mais du studio en noir et blanc exclusivement pour mettre en évidence votre corps et votre peau. Des jeux d’ombres et de lumière en clair-obscur pour des portraits intimes et délicats. Nul besoin de savoir poser, je suis là pour vous aiguiller et vous aider à vous sentir à l’aise. Et nul besoin d’avoir un corps parfait non plus. Nous mettrons l’accent sur vos atouts et oublierons vos complexes. Venez tenter l’expérience.

Portrait boudoir studio

Portrait jeune femme studio boudoirPortrait jeune femme studio boudoirPortrait jeune femme studio boudoir

J’espère que cette séance vous aura plue et si l’envie vous titille, n’attendez pas demain ni même la semaine prochaine pour me contacter. Le plus difficile est juste de se lancer, le reste se fera tout seul puisque je serais à vos côtés. Le mieux est de faire cette séance avant l’été, car après les vacances, vous aurez surement des traces de bronzage.

Si vous le souhaitez, une maquilleuse / coiffeuse peut être disponible pour votre mise en beauté avant la séance. Pensez à la réserver dès notre prise de rendez-vous !

Pas de commentaire
Ajouter un commentaire...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Des ados au studio

Je suis, il faut bien l’avouer, un peu en retard dans mes publications. Je crois avoir encore une quinzaine d’articles à publier. Me manque juste quelques heures dans mes journées. Mais ce qui est sur, c’est que je ne voulais pas passer à côté de celle ci. Une séance photo au studio un peu particulière car ce n’est pas une famille que j’allais photographier, ni même une femme enceinte et encore moins un bébé. J’ai photographié ce jour là deux adolescents de 15 ans. Et des jumeaux de surcroit.

Je suis en règle générale très à l’aise avec les femmes. Avec les femmes, on peut jouer avec les cheveux, les cils, les mains…. Avec les hommes, je me sens un peu désemparée. Je réfléchis davantage à des attitudes, des accessoires… Mais shooter des adolescents est encore une autre paire de manches ! Pour avoir longtemps travailler avec des enfants et des ados, je sais combien cet âge est compliqué, surtout par rapport à l’image qu’ils ont d’eux-même. Aussi, j’ai préparé cette séance un peu plus que les autres afin de savoir dans quelle direction je souhaitais aller, d’autant plus qu’on n’avait pas beaucoup de temps.

Connaissant les jeunes hommes depuis leur enfance et les ayant vus grandir au fil des années, l’image qu’ils m’ont renvoyée au studio m’a fait réaliser la vitesse à laquelle le temps passe. Les petits bouts que je prenais sur les genoux font maintenant une tête de plus que moi si ce n’est pas plus. Travailler avec des personnes dont on est proche a toujours été pour moi plus compliqué car mon attitude professionnelle assez directive ou l’aisance qu’ils ont avec moi aurait pu perturber le bon déroulement de la séance. Mais les garçons ont été d’un calme et d’une attention exemplaire ! Il ont écouté chacun de mes conseils et semblaient très à l’aise devant l’objectif !

Je suis donc ravies des images sorties du boitier et le plus important est qu’ils le sont aussi ! J’ai hâte de retenter l’expérience avec d’autres adolescents ou adolescentes car j’ai vraiment adoré faire cette séance.

Des ados au studio

Des ados au studioDes ados au studioDes ados au studioDes ados au studioDes ados au studioDes ados au studio

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pas de commentaire
Ajouter un commentaire...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Mon métier Ma passion

J’ai rencontré Nadia il y a de cela déjà de nombreuses années (non, non non je ne dirais pas combien !). Nous étions toutes les deux animatrices en accueil de loisirs et je crois que ce qui nous faisait vibrer était de mettre en place des grands jeux pour nos enfants. Ce qui m’a toujours attiré chez Nadia, c’est son sourire et son empathie. Toujours disponible et prête à aider. Je crois que son métier reflète vraiment sa personnalité et je comprends tellement l’envie qu’elle a de se lever chaque jour…

Make up : Raquel Anziani

Mon métier Ma Passion #5
Nadia, Officier de recherche

Issue d’une famille de migrants et de ce fait cosmopolite, j’ai toujours aimé parcourir de nouveaux horizons, voir d’autres cultures mais surtout aller à la rencontre des autres.

J’ai donc spontanément suivi des études de langues pour apprendre à communiquer puis j’ai étudié les droits de l’Homme dans plusieurs pays d’Europe.

Je rêvais d’évasion et de venir en aide aux populations en détresse aux quatre coins du monde. Je me suis vite rendue compte que la misère était en bas de chez moi et que c’était finalement ici que je pouvais être utile et m’épanouir, auprès des plus démunis. Des Sans Domicile Fixe de l’aéroport de Roissy à ceux qui errent dans les rues de la région parisienne, aux migrants arrêtés à la frontière, les années ont passé et j’ai fait des milliers de rencontres inoubliables parmi les personnes à la rue. Des jeunes et des moins jeunes, des hommes, des femmes, des enfants, des français et des étrangers ; des personnes aux histoires de vie si riches et si troublantes. Des gens communs, comme nous, et hors du commun, des écorchés et des combattants de la vie… De belles et de moins belles histoires, parfois tragiques mais une leçon de vie à chaque rencontre.

Aujourd’hui, j’interviens toujours auprès des personnes migrantes.  Je suis officier de recherche au service de Rétablissement des Liens Familiaux de la Croix-Rouge française. Je travaille à la recherche des membres de familles dispersées et séparées à la suite de conflits armés, catastrophes naturelles et crises humanitaires. J’enquête pour retrouver les personnes qui se sont perdues de vue lors de leur parcours migratoire et je travaille avec les croix-rouge de plus de 187 pays pour renouer les liens entre les familles. Nous intervenons également dans les campements illicites comme dans la jungle de Calais afin d’aider les personnes à accéder aux moyens de communication actuels (téléphone et internet) pour joindre leur famille ou instruire directement les dossiers de recherches.

De la deuxième guerre mondiale aux conflits internes en Asie ou en Afrique et dernièrement la crise migratoire en Europe, chaque histoire de famille, chaque parcours sont autant d’histoires à découvrir sur les personnes, les pays, les populations, les cultures mais aussi les enjeux socio-politiques, autant d’éléments qui aiguisent ma curiosité. Les échanges avec les personnes me nourrissent chaque jour et bien sûr les retrouvailles sont autant de moments si émouvants et valorisants.

A travers le monde, les efforts des Croix-rouge et Croissant-rouge ainsi que le Comité International de la Croix-Rouge ont permis la mise en place au niveau international d’un nouvel outil de recherche des personnes disparues avec photos. Cet outil, Trace The Face, est accessible sur https://familylinks.icrc.org et pour plus d’informations sur les actions sur le site de la Croix rouge française www.croix-rouge.fr

Le rétablissement des liens familiaux est expliqué en images sur https://www.youtube.com/shared?ci=LWSNm_OsXMQ et sur https://www.youtube.com/shared?ci=KoYnA2P1_DE .

Enregistrer

Pas de commentaire
Ajouter un commentaire...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Mon métier Ma passion

Patricia est mon amie mais aussi celle qui a immortalisé les derniers moments de l’existence du Père Noël pour ma fille. En effet, j’ai fais appel à elle afin de garder en mémoire ces instants tellement merveilleux. Vous pouvez d’ailleurs la revisionner ici si vous ne l’avez pas encore vue : Une vidéo de Noël pour me souvenir…

C’est assez drôle parce que mes amies sont en règle générale des femmes douces. Moi qui suis un peu une pile électrique, elles me canalisent ! Bref, j’aime passer du temps avec elle, parler de la vie comme du boulot, des enfants et des souvenirs passés ou à venir… Comme le dit Patricia, la vidéo est bien tout souvent oubliée. On y pense à la rigueur pour les mariages mais beaucoup moins pour les moments informels de vie quotidienne en famille. Ces instants pourtant si importants et qui font d’une vie, LA vie.

N’hésitez donc pas à faire appel à ses services, car au-delà de ce que cela représente, vous passerez tout simplement une moment incroyable et délicieux avec votre famille.

metier passion videaste

Make up : Laure Baruch

Mon métier Ma Passion #4
Patricia, Vidéaste

Je m’appelle Patricia, j’ai 32 ans, et je suis maman de deux beaux bébés : j’ai un fils, âgé de deux ans, et une société, depuis 6 ans ;) Je pense que j’exerce un métier de rêve : mon job, c’est de filmer des petits et des grands moments de bonheur.  Je suis vidéaste : je produis des vidéos de mariages, des faire-part de naissance, des vidéos de des familles, ou d’ anniversaire… Je travaille également pour des sociétés en leur produisant différents type de contenu vidéo pour le web ou des vidéos d’événements.

Mes deux casquettes de mère se ressemblent au final assez : dans mon rôle de maman, j’élève,  j’aide mon enfant à grandir et à s’épanouir. Il en est de même pour mon rôle de vidéaste et de chef d’entreprise : pour que mon entreprise grandisse et s’épanouisse, c’est un challenge de tous les jours.

J’ai fait des études de journalisme. Après 6 ans passés à aller de rédactions, à agence de presse et à boîte de production, j’ai eu envie de monter ma propre société. J’avais envie de faire des reportages sur ces moments de bonheur qu’on aime passer en famille, et essayer de les démocratiser. Malheureusement, la vidéo est bien souvent oubliée, ou est laissée de côté en se disant que « les photos, ça suffit ».

Pour moi la vidéo est tout aussi importante que la photo : on y entend les rires des enfants, les bruits des bébés, les « oui » des mariés, les cris, les applaudissements… Ils donnent une dimension vivante aux souvenirs qui sont ancrés dans votre mémoire. C’est un vrai bonheur de revivre ces moments, parce qu’un film permet justement de retrouver l’ambiance de ces journées magiques.

Quel plus beau cadeau de voir et revoir ces vidéos, plus tard, entourés de vos enfants et vos petits enfants ?

Le site internet de Patricia : www.weddream.fr

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pas de commentaire
Ajouter un commentaire...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Mon métier Ma passion

Justine est une amie de longue date. Je l’ai connu dans l’animation, mais je l’ai réellement découverte dans son métier de Maitresse :) Quand nous passons du temps ensemble, je pourrais la laisser parler des heures de son métier d’enseignante. Et pourtant, je suis très loin d’accepter notre système scolaire. J’ai l’ai moi-même quitté assez tôt et je regrette de ne pas avoir eu au collège ou au lycée une enseignante aussi passionnée car cela m’aurait surement aidé à découvrir l’école autrement. Justine est une personne que j’admire autant personnellement que professionnellement. Elle a toujours su où elle allait et s’est toujours donnée les moyens d’y parvenir. Une belle leçon de vie. Dommage que vous ne puissiez voir sa si belle écriture, mais je vous laisse la découvrir un peu plus bas en image, un soir juste après la classe, avec toujours autant d’énergie.

mon metier ma passion professeur des ecoles

Mon métier Ma Passion #3
Justine Labas, professeur des écoles

J’ai 34 ans … bientôt 35 (sic !). Et d’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours voulu travailler avec des enfants. Je voulais d’abord être pédiatre (mais les maths et moi on ne s’entendait pas trop !), puis prof d’anglais et je suis au final Professeur des Écoles. (oui avec des majuscules s’il vous plait madame !)

Après un bac ES en poche, j’ai passé 4 ans à la fac de Nanterre où je me suis vraiment éclatée : j’étudiais enfin seulement les matières qui m’intéressaient : « Littérature et civilisations des États-Unis du 20ème siècle » ! Puis 2 ans passés à l’IUFM (d’abord à Saint-Germain-en Laye et ensuite à Antony) pour apprendre le noble métier d’enseignant. Ça fait 10 ans maintenant que je suis prof et je suis loin d’être lassée.

Pourquoi ce métier ? Mes parents nous ont traînés mes frères et moi dans les musées, les expos, les parcs, les zoos… Tout ce qui pouvait nous apporter des connaissances et ouvrir notre culture était bon à prendre. J’ai eu envie à mon tour de transmettre ces connaissances, d’ouvrir les enfants aux autres et au monde qui les entoure et je pense que la culture amène à l’ouverture d’esprit et à la tolérance (compte tenu de l’époque dans laquelle on vit ce n’est pas du luxe !)

Mais la raison principale pour laquelle je me lève tous les matins, c’est que je veux essayer de leur apporter 8h de bonheur et de bien-être quotidien. On ne sait pas vraiment ce que certains vivent à la maison et malheureusement il y a beaucoup plus d’enfants en détresse qu’on ne le pense. Alors mon but, c’est qu’ils se sentent bien à l’école. J’essaye donc d’être là pour les protéger et il est important d’instaurer un climat de confiance au sein de la classe car quand on se sent bien, on apprend mieux. Je les chouchoute mes loulous, je les bichonne, je les câline, je peux sortir les griffes pour eux s’il le faut. J’aime profondément mes élèves et c’est parfois difficile de les laisser partir à la fin de l’année scolaire.

J’enseigne dans une classe de CP. C’est génial de voir leurs yeux briller dès qu’ils arrivent à lire des syllabes, des mots, des phrases. Ils s’émerveillent de tout, c’est magique !

J’ai la chance de travailler avec des collègues au top. On monte des tas de projets. On ne se contente pas de faire des maths et du français. On essaye de leur apprendre surtout à vivre ensemble, à se respecter, à s’entraider et à devenir acteurs de leur monde.

Mon boulot me passionne, je passe mon temps à chercher de nouvelles idées, à essayer de m’améliorer parce que je pense qu’on a toujours une part de responsabilité dans l’échec d’un élève. Je me remets en question, je tâtonne, je ne pense qu’à ça. J’en parle beaucoup à la maison, un peu trop peut-être parfois. Ma famille connait bien mes élèves sans les avoir jamais vus. Il m’arrive même de me lever en pleine nuit, d’allumer mon ordi parce que j’ai eu une idée…. Mon chéri est très patient ! Je crois même que je donne plus de temps à mes élèves qu’à mes propres enfants ! Ah la culpabilité maternelle !!

Alors bien sûr, comme tout le monde, il y a des matins où on n’a pas envie de se lever, où on serait mieux chez soi, où nos élèves nous énervent un peu mais non je n’échangerai mon métier pour rien au monde.

Ça fait 10 ans maintenant et je suis loin d’être lassée.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pas de commentaire
Ajouter un commentaire...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Mon métier Ma passion

Je connais Judith depuis un sacré bout de temps. Nous nous sommes rencontrées dans l’animation. Un bien beau métier. Aujourd’hui, je fais régulièrement appel à elle pour organiser des sorties culturelles avec ma fille dans Paris. Les musées, ce n’est pas mon dada, et encore moins le raconter. Aussi, lorsque j’ai fais ma première sortie avec Judith, j’ai tout de suite compris que nous allions passer beaucoup de temps en famille avec elle. Ce n’est pas la première fois que Judith passe devant mon appareil photo, et j’espère ne pas être la dernière. Je vous laisse découvrir cette merveilleuse personne, pétillante et tellement envoutante qui a un métier tellement passionnant.

mon metier ma passion conteuse d'histoire

Make up : Raquel Anziani

Mon métier Ma Passion #2
Judith Benichou, conteuse d’histoire à Paris

Dans la vie comme dans une confiserie, je n’ai jamais su choisir. Résultat mes placards sont pleins de sucreries et mon CV ressemble à un inventaire à la Prévert.

Quand il a fallu faire un choix entre différentes orientations à la sortie du Lycée, j’ai fait le choix de ne pas choisir. Je voulais danser, enseigner la danse mais aussi faire de la médiation du patrimoine. J’ai donc démarré en parallèle des études de danse et de médiation culturelle. Quand plus tard il fallu choisir UN métier, je n’ai pas pu. Je voulais vivre mille vie en une, éprouver, ressentir et transmettre. Le tout sans compromis. Alors d’expériences en rencontres, j’ai petit à petit construit un projet protéiforme qui me permet d’exprimer pleinement ce qui m’anime : Raconter des histoires.

Je suis guide dans Paris et dans les musées, professeur de danse et depuis peu je me suis lancée dans la création de spectacles pour enfants. Un pied dans le monde du patrimoine et l’autre dans la danse, je déambule d’un univers à l’autre en prêtant ma voix et mon corps pour faire vivre des récits : Les miens, ceux de l’Histoire de France, de l’Histoire de Paris ou de l’Histoire de l’Art.

Mes pieds sont mes meilleurs alliés. Il me permettent de danser et d’arpenter des km de galeries muséales et de rues parisiennes. Ils me guident sans cesse vers de nouveaux projets. Le prochain ? Pourquoi pas la littérature jeunesse ; au moins mes deux pieds arrêteraient de gigoter.

Le site internet de Judith : www.lesvisitesdejudith.com

Enregistrer

Pas de commentaire
Ajouter un commentaire...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Une journée boudoir à Paris 17

Il y a (déjà !) quelques semaines, nous avons organisé avec mon amie et collègue Flora une journée spéciale femme. Une journée boudoir, dans un très bel hôtel du 17ème arrondissement de Paris. Le boudoir, c’est avant tout un moment unique pour vous sentir belle, que ce soit en sous-vêtement, ou non. Une 1/2h de mise en beauté par notre maquilleuse professionnelle Raquel de So beauties, et 1/2h de prise de vue.

Certaines sont venues pour leur chéri et profiter de l’occasion pour un joli cadeau de Saint-Valentin, d’autres sont venues pour elle-même. Des raisons différentes, des âges différents, des peaux différentes. C’est exactement le genre de journée que j’aime, me sentir utile dans mon métier et rendre la beauté à qui elle appartient.

Tout au long de la journée, la lumière a été parfaite. Nous avons eu la chance d’avoir une chambre en double exposition pour profiter de chaque rayon. Un shoot à 2 photographes pour des photos complémentaires, le tout dans une ambiance décontractée et sereine.

Je souhaite remercier énormément ces femmes qui nous ont fait confiance et qui ont accepté de dévoiler un peu de leur intimité dans cet article. Je tiens à rappeler que c’est grâce à vous que nous pouvons vivre de notre métier-passion et communiquer sur nos images. Sans image à montrer, nous n’aurions pas de client. Alors merci, merci, merci :)

Une journée boudoir à Paris 17

Une journée boudoir à Paris 17Une journée boudoir à Paris 17Une journée boudoir à Paris 17Une journée boudoir à Paris 17Une journée boudoir à Paris 17

Si vous souhaitez vous aussi une séance photo boudoir pour reprendre confiance, vous sentir belle ou tout simplement pour votre cher et tendre, n’hésitez pas à m’envoyer un petit mail. Nous définirions ensemble le lieu, les tenues, les accessoires et je vous donnerais tous les conseils nécessaires pour faire de cette séance une expérience unique. Osez décrocher le téléphone et m’appeler, vous verrez que ce n’est pas si terrible ;-)

Pas de commentaire
Ajouter un commentaire...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Menu