Bienvenue sur le blog !

J’ai peur de me montrer sur Instagram

Une fois n’est pas coutume, chaque stagiaire qui m’accompagne doit passer par la case réflexion et rédaction d’un article. J’aime laisser la parole aux jeunes et les aider à organiser leurs idées sur une thématique qu’ils choisissent et qu’ils ont envie de développer. Aujourd’hui, c’est Valentin qui s’y colle. « J’ai peur de me montrer sur Instagram », qui n’a jamais eu peur d’appuyer sur « Publier » avant d’avoir vérifié l’ensemble de l’image que l’on allait poster ? Que l’on soit adolescent ou même adulte, la reconnaissance reste un des besoins les plus important de l’homme. Avoir de l’importance aux yeux des autres, exister au sein de la communauté. Rappelez-vous de la pyramide de Maslow, représentant de façon pyramidale la hiérarchie des besoins :

  1. Besoins physiologiques (respiration, faim, soif, sexualité, sommeil, élimination)
  2. Besoins de sécurité (environnement stable et prévisible, sans anxiété ni crise)
  3. Besoins d’appartenance et d’amour (affection des autres)
  4. Besoins d’estime (confiance et respect de soi, reconnaissance et appréciation des autres)
  5. Besoin d’accomplissement de soi

On a envie d’être unique mais être dans la « norme ». On veut montrer de la confiance en soi mais on a tellement peur du jugement. Ont-ils liké mon image ? Mon moi ? Mes idées ? Mes valeurs ? Tout autant de questions que s’est posé Valentin, 16 ans, mon stagiaire du mois d’Avril 2021… Merci à lui pour cette réflexion.

VALENTIN, 16 ANS – Première au lycée professionnel photographie Brassaï

J’ai peur de me montrer sur Instagram

photographe-adolescent-paris

Agnes m’a demandé d’écrire un article sur une thématique relative à l’image qui m’inspirait. On  en est venu à parler des réseaux sociaux et plus particulièrement d’Instagram. Et de fil en aiguille, du pourquoi je ne me mets pas en avant et n’apparais pas sur mon feed.

Dans l’éducation que m’ont faite mes parents et le collège, plusieurs mises en garde m’ont permis de faire attention aux publications sur les réseaux qui peuvent vite me porter préjudice et être la cible d’un harcèlement. C’est sensiblement un frein pour moi par rapport à certains qui se sentent plus libres face à cela. Mais j’en suis venu à me questionner s’il y en avait d’autres.

Comment j’utilise Instagram

1. Un moteur de recherche et d’inspiration

Avant, je ne faisais aucune recherche sur Instagram. Tous les comptes auxquels j‘étais abonnés m’avaient été proposés par des amis et je regardais des publications au hasard en faisant défiler mon fil d’actualité. Depuis 1 an et mon entrée en cursus photo, je n’hésite pas aujourd’hui à m’inspirer de comptes de photographes professionnels ou amateurs.

2. Un moyen d’être à jour

Instagram est aussi un moyen pour moi de me tenir informé des nouvelles tendances. Il me permet non seulement d’apprendre mais aussi de prendre exemple sur divers posts de photographes qui inventent de nouvelles choses. Cela nourrit mon inspiration.

Ce réseau social me permet aussi de m’informer sur l’actualité comme le/la Covid 19 par exemple. C’est en quelque sorte un « BFM en image », beaucoup plus ludique et accessible. 

3. Rester en contact avec mes amis

Ce qui est sûr, c’est que j’utilise le plus souvent instagram pour rester en contact avec mes amis (surtout en ce moment !).  Je vais voir leur feed pour être à jour sur ce qu’ils postent ou juste par curiosité. Il peut aussi m’arriver de trouver de l’inspiration ou même de rire sur ce qu’ils me partagent ou mettent dans leurs stories. Je leur parle aussi énormément par message pour prendre des nouvelles, pour jouer ou prévoir des sorties.

stage-photo-puteaux
stagiaire-photo-paris
eleve-photo-paris

Mais alors, pourquoi je n’ose pas me montrer ?

1. Peur du jugement des autres  

Je pense que les garçons sont plus dans l’attente d’un retour humoristique quand ils postent des stories. Ils ont certainement un peu plus peur du jugement des autres et moins besoin de reconnaissance du monde extérieur.

Pour ma part, j’ai assez peur du regard des autres sur mes publications, c’est peut-être pour cela que je n’ai qu’une seule photo de moi sur mon compte. La façon dont les gens nous voient sur les réseaux, doit, pour moi, être la même que dans notre vie de tous les jours. Et c’est pour cela que le regard des autres est extrêmement important à mes yeux. 

Cet écrit pourrait, dans un futur proche ou lointain, possiblement changer ma vision des choses et pourquoi pas me libérer de cette peur de m’ouvrir aux autres. Mais à ce jour, je ne trouve pas encore l’utilité de dévoiler ma vie à tout le monde. Bien que ce soir pourtant cette notion de partage qui est le centre même de chaque réseau social confondu. 

Mais il suffirait d’un post, d’une story, d’un live, d’un commentaire, d’un partage, pour que tout s’écroule.

2. Est-ce que ma vie privée est intéressante pour les autres ?

Et puis c’est vrai ça aussi, quand on voit les posts des influenceurs, je me dis que je n’ai pas leur vie. Beaucoup de posts sont en rapport avec une manière de vivre (le lifestyle) et les relations amoureuses, tous ont envie de se montrer sous leur meilleur jour pour donner une bonne image. C’est un peu comme une vitrine de magasin en y réfléchissant. Certains s’inventent même une vie. 

J’aime regarder la vie privée des autres, mais je me demande si la mienne est aussi « instagrammable » que la leur, autant dans le « beau » ou  dans les « histoires, les voyages »… Le problème c’est sans doute que je veuille que ma vie soit parfaite à la vue des autres mais en fin de compte personne n’est parfait. Et du coup, en y repensant, pourquoi les autres et pas moi ?

3. Peur de me comparer

Je me suis rendu compte que les garçons se montrent moins que les filles sur Instagram. Les garçons auraient visiblement moins besoin de reconnaissance que les filles. Peut-être un manque de confiance pour les filles ? Selon moi, elles ont plus besoin de se montrer que nous. Je pense qu’elles font ça pour plaire que ce soit conscient ou non car c’est avant tout pour elles qu’elles le font mais aussi pour plaire aux gens. #pressiondelasociété

En vrai, tout est une histoire de LIKE. Si tu likes c’est que tu m’aimes ? Mais en fait, est ce que tu aimes l’image que j’ai postée ? Est-ce que tu aimes la description que j’ai écrite ? Ou tu veux juste me faire plaisir ? Pourquoi il a plus de like que moi ? Est-ce que ça veut dire qu’On m’aime moins ? Ce qui me dérange c’est que maintenant je ne vois plus le nombre de Like des autres comptes et du coup je peux plus me comparer. Avoir aucun like sur une de mes images, ne serait pas du tout la même chose que pas de like sur un portrait de moi. Parce que pour le coup, ça me toucherait davantage, de façon personnelle. Cela reviendrait à dire que l’on ne m’aime pas ou que l’on ne me trouve pas beau.

L’image que l’on a de soi est en rapport avec la confiance que l’on a en soi et de son rapport à la société. Le caractère de la personne fait que si elle est réservée elle ne cherchera pas à s’exposer. Personnellement je m’aime, malgré quelques complexes que j’ai, je m’aime.

Alors oui, j’aime publier mes photos personnelles ou réalisées au lycée en studio, en reportages. Mais, après réflexion,  je crois que j’aimerais aussi poster des photos de moi en tant que moi. Et je suis :

“ Valentin, lycéen en photographie et adolescent à ses heures perdues. Je suis timide avec un caractère affirmé mais je suis aussi bon délire et joueur quand il le faut ! Je suis énormément à l’écoute car je veux toujours tout analyser. C’est certainement une de mes faiblesses car je ne fais pas toujours part de ce que je pense aux autres. Mais j’en fais aussi une force car en écoutant, j’apprends et par la suite je sais comment aller droit au but que ce soit dans mes cours, dans des débats ou avec mes amis.”

Enfin, ce que je veux montrer, c’est ce que je suis vraiment !

J’aimerais poster des photos de moi non pas dans l’objectif d’avoir un quelconque retour, mais plutôt pour que les gens qui ne me connaissent pas aient une image de qui je suis vraiment, qu’ils découvrent mes valeurs, mes motivations et comprennent mes choix de vie et de photographie. Peut-être même pourquoi pas, qu’ils s’identifient et que l’on puisse échanger et s’entraider. 

etudes-photo-paris

RETOUR DE STAGE

ATTENTES / Quelles étaient tes attentes avant le stage ?

Je voulais découvrir et apprendre de nouvelles choses, aller en terre inconnue.

APPRENTISSAGES / Qu’as-tu appris concrètement pendant ce stage ?

Pendant ce stage j’ai appris à :

  • Faire de la retouche de shooting 
  • Faire des shooting photos 
  • Mettre à l’aise des clients 
  • Faire du backstage (photos, vidéos)
  • Voir ce qu’est être indépendant signifie 
  • Capter l’attention des clients (adulte, enfants)
  • Faire du tri de masse sur des shooting 
  • Utiliser Lightroom 
  • Avoir un agenda 
  • Faire des conversations call sur clubhouse sur des sujets visés
  • Rédiger un article 
  • Donner des cours de photos 
  • Être très organisé
  • Faire du packshot 
  • Être déménageur 😂
  • Mettre en place des ambiances pour mettre en valeur des produits pour ensuite les vendre
backstage-photo-packshot

RÉFLEXION MÉTIER / Est-ce-que le métier correspond à l’idée que tu en avais ?

Je ne connaissais pas vraiment de photographe indépendant avec toutes ses missions : shooting privé, prises de vue en studio… Cela comporte plus de liberté que d’être dans un magasin ou travailler pour une entreprise.

RÉFLEXION STATUT / Comment abordes-tu le statut d’indépendant et de travailler à son compte ?

Le statut d’indépendant permet de choisir une orientation de son travail et avoir une plus grande liberté d’organisation de son emploi du temps.

RETOUR GLOBAL / Alors ce stage ?

J’ai adoré travailler au côté d’Agnès qui respire la joie de vivre tous les jours et qui adore montrer son travail et son quotidien. C’est une photographe motivée qui a à cœur de transmettre son savoir et ses compétences aux étudiants stagiaires. Ce stage m’a permis de me pousser dans certains de mes retranchements comme ouverture vers les réseaux sociaux et m’ouvrir davantage vers le monde extérieur.

stagiaire-photo-tutrice

Mon retour à moi ;-)

Valentin s’est montré curieux et investi dans l’entreprise. Il a été très ponctuel malgré la distance qui nous sépare et le bon vouloir des trains ! Il a su s’adapter à mon agenda et aux lieux parfois difficilement accessibles en transport. J’ai été particulièrement touchée par sa persévérance et dans le fait de se bousculer et sortir de sa zone de confort, notamment au studio, en acceptant les challenges que je lui donnais, sans jamais flancher.

Cela a été un vrai plaisir de l’avoir à mes côtés et je serais vraiment ravie de le revoir ! Déjà en commençant par son instagram ;-)

Vous pouvez retrouver son travail photographique sur son Instagram : @val_coust . Vous pouvez aussi retrouver Valentin dans mon projet Adoquoi.

0 Commentaires
Ajouter un commentaire...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

    Articles populaires

    📬 On y va ?

    Ah oui ! J'ai oublié de vous dire que je travaille le samedi et le dimanche, alors plus d'excuse ! Bon, par contre, ils partent vite...

    Je mets un point d'honneur à répondre à l'ensemble des demandes dans les 24h. Si jamais vous n'avez pas de retour de ma part, n'hésitez pas à me recontacter par téléphone ou à vérifier vos spams.

     

    Sur RDV uniquement
    STUDIO PHOTO - AGNES COLOMBO
    CITÉ ARTISANALE

    3 ter rue Chantecoq, 92800 Puteaux, France

    T: 06 32 55 84 98



      En cochant cette case, vous affirmez avoir pris connaissance de la Politique de confidentialité.


      @agnes_colombo

      @agnes_colombo

      PHOTOGRAPHE DE TOUS CEUX QUI VIVENT LEUR VIE COMME ILS AIMENT !

      PUTEAUX - PARIS LA DÉFENSE - Région Parisienne

      PHOTOGRAPHE GROSSESSE MATERNITÉ BÉBÉ FAMILLE PARIS, PUTEAUX, NANTERRE, RUEIL-MALMAISON, SURESNES, SAINT-CLOUD, COURBEVOIE, NEUILLY-SUR-SEINE, COLOMBES, BOIS-COLOMBES, LA GARENNE-COLOMBES, ASNIÈRES-SUR-SEINE, BOULOGNE-BILLANCOURT, CLICHY, VANVES, VAUCRESSON, ISSY-LES-MOULINEAUX. PHOTOGRAPHE ENTREPRISE PORTRAIT CORPORATE PARIS LA DÉFENSE • CRÉATION DE SITE INTERNET POUR LES PHOTOGRAPHES ET TOUS LES INDÉPENDANTS

      © DEPUIS 2011 | Agnes Colombo Photographie & Web | PUTEAUX Paris La Défense | Mentions Légales | CONTACT