Bienvenue sur le blog !

Mon background formation

On me demande souvent si j’ai fait une école de photographie pour être photographe professionnelle aujourd’hui. Alors non, en vrai je n’ai pas fait d’études en photographie et ma formation initiale, c’est l’animation. Pour la petite histoire, j’ai arrêté d’aller à l’école en seconde, mais je me suis vraiment déscolarisée la première semaine de terminale, comme une grande, au grand dam de mes parents, qui n’ont pas été très contents vous pouvez vous l’imaginer. Mais le système scolaire ne me convenait pas… Alors au lieu de SUBIR, j’ai décidé d’AGIR. J’ai pris mes 2 pieds, je me suis retiré les doigts, et j’ai vraiment eu l’impression de m’occuper de MOI en réfléchissant à ce que je pourrais faire de ma vie. Entre les petits boulots Gap, Mcdo, la Fnac et j’en passe, j’allais ENFIN prendre ma vie en main. Je vous partage donc ici mon background formation, pour vous expliquer un peu d’où je viens.

formations-photographe
Illustration ©Charlotte Duchadeau

Mon background formation

1. Ma formation Animation

J’ai décidé de me former. Mais dans quoi ? Le domaine m’importait peu, tant que j’avais les compétences et l’âge de le faire. Le BAFA est à partir de 17 ans ? Parfait, j’en avais 18. ET finalement, ça a été le coup de foudre. L’animation fut donc ma première voix, celle qui m’a fait me sentir moi-même, qui m’apportait du bonheur. J’ai donc passé :

  • le BAFA (Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur) en 2000
  • le BEATEP (Brevet d’état d’animateur technicien de l’éducation populaire) aka BPJEPS APT en 2006
  • la FORM DE FORM (Formation de Formateurs) en 2006
  • le BAFD (Brevet d’aptitude aux fonctions de directeur) en 2008

Cela m’a permis d’encadrer et de coordonner des séjours et des accueils de loisirs pendant de nombreuses années, mais aussi de former d’innombrables animateurs et animatrices en devenir. J’ai vraiment adorée cette période. Elle m’a apportée tellement ! Devenir responsable d’enfants quand on l’est à peine de soi a de quoi réveiller sa maturité !

2. Ma formation Premiers secours

En parallèle, j’ai souhaité aussi me rendre utile et je me suis engagée au sein de la Protection Civile de ma ville. Ces formations m’ont aussi beaucoup rassurées, surtout en travaillant avec les enfants. J’ai passé en 2001 :

  • l’AFPS (Attestation de Formation des Premiers Secours)
  • le CFAPSE (Certificat de Formation aux Activités de Premiers Secours en équipe)
  • le DSA (Défébrilateur Semi-Auotmatique)

3. Ma formation Photographie

Je ne vais pas vous cacher que dans l’animation, mon engouement pour illustrer nos journées avec les enfants et le montrer aux parents devint plus que viscéral. Les images : la vitrine de notre travail. Car non, les animateurs ne sont pas que des clowns, ils participent eux aussi à l’éducation et à l’épanouissement des enfants. Avec ces reportages photo, j’avais de plus en plus envie d’apporter de l’importance à nos actions, qu’ils soient témoins de notre passion et de notre investissement. Que l’animation soit reconnue.

De fil en aiguille, de mes activités professionnelles à ma vie personnelle, j’ai décidé de me former dans la photographie auprès des photographes que j’admirais. Des one-to-one aux formations de groupes, des échanges autour d’un café aux congrès et conférences… Tout a été bon à prendre. Prochainement je vous ferai d’ailleurs un étal de l’ensemble des formations que j’ai pu suivre en photographie si ça vous dit.

Alors non, je n’ai pas de certifications concernant toutes ces formations, mais ce qui est presque sûr, c’est que j’ai appris bien plus que d’une autre manière…

4. Ma formation Entreprenariat

Et puis, en 2020, complexe de l’école ou du diplôme, pression sociale ou pas, j’ai eu soudainement l’envie d’aller au-delà du niveau 4 / Bac. J’ai donc pris la décision de me former auprès de la CMA et de passer le TEPE (Titre professionnel Entrepreneur de Petite Entreprise). Une formation diplômante de niveau 5 / Bac +2.

Ayant une expérience forte en la matière, entre ma petite entreprise mais aussi la gestion de projet comme Les Journées Pep’s et autres, je me suis rendue compte que cette formation a renforcé mes connaissances de base mais ne m’a vraiment apportée que ce foutu « diplôme ». Fière, certes, mais finalement un peu déçue d’avoir, non pas perdu mon temps, mais peut-être pas assez utilisé à bon escient, et surtout pour une mauvaise raison. La vraie plus-value de cette année de formation a été les échanges que j’ai pu avoir avec mes « copains d’école ».

Je crois finalement que la formation, qu’elle soit dans un métier ou un autre, d’un apprentissage à un autre, se fait tout au long de sa vie. On apprend d’une discussion au coin du feu, d’un échec ou d’une réussite ou encore d’une recherche Wikipédia. Les diplômes certes. Mais la vie davantage. Le diplôme est rangé dans un classeur au fond d’un placard, les expériences me servent tous les jours. Mais je ne regrette ce que j’ai pu apprendre en « école », et encore d’avoir CHOISI mes apprentissages. Savoir s’entourer, se remettre en question, se mettre à jour…

Ma meilleure formation, c’est la vie et tous ceux qui la croise.

Et puis, parce que ça me plait plaisir… C’est cadeau ;-)

Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée… Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. Alors ça n’est pas mon cas, comme je disais là, puisque moi au contraire, j’ai pu : et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie… je ne suis qu’amour ! Et finalement, quand beaucoup de gens aujourd’hui me disent « Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ? », et bien je leur réponds très simplement, je leur dis que c’est ce goût de l’amour ce goût donc qui m’a poussé aujourd’hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain qui sait ? Peut-être simplement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi…

Nexusis – Asterix et Obelix, Mission Cleopatre
3 Commentaires
Ajouter un commentaire...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

  • Sandy Kohlmayer

    Je t’envie, tu as réussi à te lancer et cela demande du cran et pas mal de confiance en soi. J’ai un réel kiff pour la photo et je shoot tout le temps les petits moment de ma modeste vie… Quand j’aurai plus de temps pour moi, j’aimerai vraiment me préfectionner et apprendre les bases pour maîtriser à fond les capacité de mon appareil.RépondreAnnuler

  • Duteurtre Claudine

    Je suis très fière de toi ma fille et comme tu dis en se regardant dans un miroir on essaie d avancer..mais aussi tu as une grande force de caractère  …même si parfois tu voulais baisser les bras tu as toujours su rebondir avec le sourire ta joie de vivre et ta volonté BRAVO …et je sais que tu  feras encore de belles et grandes choses dans ta vie.  . Continue….RépondreAnnuler

  • Sylvia

    Alors… Que dire… J’ai vingt ans d’animation derrière moi et j’ai toujours utilisé l’image comme outil pédagogique. Travail sur la découverte d’un lieu, reportage, travail sur l’image/son image. .. Je comprends mieux ton expo autour de l’ado… Finalement on a un peu le même parcours, hormis le fait que tu ais osé sauter le pas de l’entreprenariat.
    Bravo à toi !

    Ps. Le texte d’Asterix et Obelix : mission Cléopartre est un de mes monologue préféré. Il résume bien les choses.. Je le fais bosser à mes élèves en cours de théâtre :) RépondreAnnuler

Articles populaires

contact

Gardons le contact !

Réponse sous 24h

PHOTOGRAPHE À PARIS ET AUSSI À PUTEAUX, NANTERRE, RUEIL-MALMAISON, SAINT-CLOUD, SÈVRES, COURBEVOIE, NEUILLY-SUR-SEINE, COLOMBES, ASNIÈRES-SUR-SEINE, BOULOGNE-BILLANCOURT, SURESNES, CLICHY, VANVES, VAUCRESSON, ISSY-LES-MOULINEAUX...

Depuis 2011, je mets un point d'honneur à répondre à l'ensemble des demandes dans les 24h. Si jamais vous n'avez pas de retour de ma part, n'hésitez pas à me recontacter par téléphone ou à vérifier vos spams.

 

STUDIO Les pavés bleus

4, rue Piemontesi - 75018 Paris, France

Sur RDV uniquement

 

TEL : 06 32 55 84 98

envoyer

Formulaire envoyé avec succès, merci !Erreur d'envoi, merci de ré-essayer !

Suivez-moi sur instagram !

Suivez-moi sur instagram !

Some default text here

Suivez-moi sur instagram !