Bienvenue sur le blog !

Quand le cinéma inspire ma photographie

Raphaël m’a contacté 2 fois pour faire me demander de faire son stage. La première fois, je ne pouvais pas le prendre car j’avais d’autres stagiaires. Mais il a persévéré et à tenter sa chance pour son 2e stage. Bien joué ! Pour son article, il a choisi de travailler sur la thématique du cinéma qu’il aime beaucoup. Écrivant des scénarios, il a souhaité nous en partager un extrait et nous expliquer en quoi le cinéma inspire sa photographie. Je lui ai donc demandé de développer cet aspect, et de nous faire vivre l’ambiance qu’il avait choisi grâce à un travail de recherche visuelle et d’écriture.

RAPHAËL • 16 ans • Première pro photo • Lycée Brassai, Paris 15

agnescolombo-photo-jeune-paris-puteaux
Par Alice Dailler

Dans la vie, mon objectif est simple : être heureux en faisant ce que je veux, donc écrire et réaliser ce qui me passe par la tête. J’ai toujours adoré le cinéma, depuis petit. Des films cultes aux plus grands navets.

J’avais donc envie de développer dans cet article l’ambiance visuelle d’un script que j’ai moi-même écrit.

Quand le cinéma inspire ma photographie

L’extrait de mon script

Une fille adossée à un grillage fume une cigarette. Derrière le grillage au fond, un garçon renvoie une balle avec quelqu’un qu’on ne voit pas. Ils jouent au tennis. (plan qui dure quelques minutes, le temps du générique) Le garçon dit a son pote « Attend je reviens, je fais une pause. » Le garçon commence à venir vers la caméra. Proche du grillage, il prend sa bouteille d’eau, bois, puis se rapproche un peu plus. Il commence à vouloir discuter avec la fille. « Hey, tu fais quoi ? » La fille ne répond pas et fait comme si elle n’entendait rien. Le garçon met sa main dans le grillage pour le tenir. Il continue « Tu pourrais m’en passer une s’il te plait ? » La fille tire une taff, recrache la fumée puis sors son paquet. Elle lui tend une cigarette quand il continue : « T’aurais du feu aussi s’te plait ? » Elle sort son briquet en même temps qu’il approche son visage du grillage pour faire passer la cigarette dans les trous, puis elle lui allume toujours sans rien dire. Elle se remet comme avant pendant qu’il la remercie. Les deux ne disent rien pendant quelques secondes puis la fille dit « Je croyais que les sportifs ne fumaient pas » d’un air neutre, blasé, comme si elle ne voulait pas lui parler.

Le contexte de cette histoire est une première rencontre entre deux personnes. Le scénario s’appelle « Jeu, set et match » pour faire référence au tennis et pour décrire tout le court métrage.

  • jeu : début quand le garçon joue avec son ami
  • set : quand ils commencent à discuter ensemble
  • match : la fin, le moment où ils se disent au revoir

J’apprécie ce passage pour plusieurs raisons. La première est que c’est un dialogue entre deux personnages et que je me trouve assez nul pour écrire un dialogue pertinent donc cela me permet de m’entraîner et ensuite il s’agit d’une rencontre et que c’est un moment banal de la vie mais la réaction de la fille qui ne parle tout simplement pas ne l’est pas et j’apprécie ce contraste.

Ma vision de l’ambiance et mes inspirations

Je trouve que l’ambiance de mon histoire, visuellement, est très « ambiance été 90 ». Un côté très chaud, etc. J’ai la scène visuellement très clair dans ma tête et j’ai écrit de façon à me rappeler cela. C’est un plan fixe d’un grillage avec une fille à droite de l’image devant le grillage et un garçon au fond du côté gauche de l’image. II renvoie une balle avec une raquette de tennis vers le côté gauche, comme s’il faisait dos à la fille. Niveau colorimétrie, je pense que l’image serait parfaite s’il y avait une sorte de petit effet argentique couleur. Le grillage vert foncé et le sol orange. J’aime bien une ambiance assez silencieuse. Pas besoin de mots quand il y a l’image.

Mes inspirations – Moodbard

le-cinema-inspire-moodboard
Série 1 – Garçon manqué / Iliona
Série 2 – Parfum d’été / Maxence
Série 3 – Kleenex / Johnny Jane

Pour moi, une image peut plus en dire que des dialogues de personnages. Un silence est toujours intéressant et peut signifier tant de choses différentes (dégoût, tristesse, colère, etc.). Ce projet me tient à cœur, l’image est dans ma tête donc plus qu’à la mettre sur écran :)

LE PROJET PHOTO DE RAPHAËL

Quand Agnes m’a proposé d’utiliser son studio pour organiser un projet photo de mon choix, j’ai directement pensé à une série de photos que je voulais faire depuis quelque temps. Le projet s’appelle « L’impact des mots », il sert et permet de montrer visuellement l’impact qu’à une phrase sur quelqu’un. J’ai invité une dizaine de personnes pour prendre leur portrait en leur demandant une seule chose précise : la phrase qui vous a marqué à vie que quelqu’un vous a dite. Bonne comme mauvaise, triste comme marrante, chaque phrase peut marquer.

J’ai laissé le choix aux modèles pour l’émotion qu’ils voulaient dégager. Ce projet me tenait à cœur et j’ai voulu aussi y participer aussi en tant que modèle. Pour être plus visuel dans ma description, les portraits étaient du même cadrage qu’une photo d’identité, entièrement en noir et blanc et le choix des modèles sur où vont leur regards, s’ils veulent rire, pleurer, etc.

le-cinema-inspire-stage-photo

L’IMPACT
DES
MOTS

« Sans toi, je me serais déjà suicidée. »

« Grandis ! »
« Tu ne sers à rien, vas te suicider. »
« Maintenant que tu as quitté l’école, tu ne feras rien de ta vie. »
« Fais un saut dans l’inconnu. »
« Je suis obligé de faire face à ce que je ressens. »
« Crois en tes rêves. »
« Le mot Impossible n’existe pas. »
« Je n’ai jamais vu quelqu’un aussi en colère contre soi-même. »
« Dégage, ça me donnera moins envie de me tuer. »
« Tu es un poids. »
agnescolombo-photo-ado-paris

Pour finir, j’aimerais remercier énormément toutes les personnes qui ont participé à ce projet.

Kadia
Nathalie
Lorenzo
Laurine
Félicien
Damien
Sylvère
Harrison
Rafaël

Agnes aussi car elle a été modèle et qu’elle m’a fait confiance et enfin Alice pour avoir pris la photo de groupe !

Et puis j’avoue qu’avoir des ados au studio, moi, je ne peux pas passer à côté non plus ! Alors j’ai profité du projet de Raphaël pour en faire une minisérie spontanée, un peu plus légère ! Puisque Raphaël souhaitait un portrait les yeux ouverts, et bien moi, je leur ai demandé de les fermer :p

agnescolombo-photo-ado-nanterre

FERME
LES
YEUX !

agnescolombo-photographe-ado
agnescolombo-photo-ado
agnescolombo-photo-ado-colombes
agnescolombo-photo-ado-rueilmalmaison
agnescolombo-photo-ado-suresnes
agnescolombo-photo-ado-paris
agnescolombo-photographe-ado-puteaux
agnescolombo-photo-ado-courbevoie
agnescolombo-photographe-ado-paris
agnescolombo-photo-ado-puteaux

RETOUR DE STAGE

Attentes / Quelles étaient tes attentes avant le stage ?

Mon attente principale était de voir et de comprendre comment un/une photographe indépendant(e) travail, avantage comme qualité.

Apprentissages / Qu’as-tu appris concrètement pendant ce stage ?

Durant ce stage, j’ai pu apprendre que la bonne humeur et la complicité sont essentielles et également le plus important dans ce métier même si cela peut être mis à l’épreuve de temps à autre et même si cela peut être compliqué à certains moments.

Réflexion métier / Est-ce que le métier correspond à l’idée que tu en avais ?

Je n’avais pas tellement d’aprioris sur le métier et l’idée que j’avais du métier est encore présente. Travailler en tant que photographe indépendant est bénéfique pour certaines personnes mais quand même assez difficile. J’ai eu de la chance de tomber sur Agnes qui est déjà placé dans le métier et à l’aise.

Réflexion statut / Comment abordes-tu le statut d’indépendant et de travailler à son compte ?

Je pense que le statut d’indépendant est bénéfique pour certaines personnes comme dit précédemment car beaucoup n’aiment pas avoir un supérieur. Le fait de travailler à son compte est bien car il y a beaucoup plus de liberté et s’il y a un problème, on ne peut s’en prendre qu’à soit même et ne pas nier le problème.

agnescolombo-photographe-puteaux

Retour global / Alors ce stage ?

J’ai beaucoup apprécié ce stage malgré le fait qu’il y avait besoin d’être très souvent de bonne humeur ce qui peut être compliqué parfois. J’ai appris, j’ai aimé et je remercie.

Mon retour à moi :)

Raphäel est un jeune homme volontaire et sensible. Il a montré un réel intérêt quant au stage et s’est beaucoup impliqué. C’était un vrai plaisir de l’avoir avec moi en stage !

Retrouvez le travail de Raphaël sur son instagram : @raphael.photographie

0 Commentaires
Ajouter un commentaire...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

    Vos articles préférés

    PHOTOGRAPHIE. WEB. FORMATION.

    Puteaux. Paris La Défense.

    PHOTOGRAPHE GROSSESSE MATERNITÉ BÉBÉ FAMILLE PARIS, PUTEAUX, NANTERRE, RUEIL-MALMAISON, SURESNES, SAINT-CLOUD, COURBEVOIE, NEUILLY-SUR-SEINE, COLOMBES, BOIS-COLOMBES, LA GARENNE-COLOMBES, ASNIÈRES-SUR-SEINE, BOULOGNE-BILLANCOURT, CLICHY, VANVES, VAUCRESSON, ISSY-LES-MOULINEAUX. PHOTOGRAPHE ENTREPRISE PORTRAIT CORPORATE PARIS LA DÉFENSE • CRÉATION DE SITE INTERNET POUR LES PHOTOGRAPHES ET TOUS LES INDÉPENDANTS

    @agnes_colombo

    @agnes_colombo

    © DEPUIS 2011 | Agnes Colombo Photographie & Web | PUTEAUX Paris La Défense | Mentions Légales | CONTACT