Devenir photographe professionnel

Devenir photographe est pour le moins facile. Il s’agit de faire des photos avec un appareil photo. Devenir un bon photographe l’est presque tout autant. Il s’agit de faire de jolies photos avec un appareil photo et être reconnus par tous. Devenir photographe professionnel est encore facile. Il s’agit de se déclarer et de monter sa société. Mais devenir un bon photographe professionnel ne laisse plus place à l’amateurisme. Il s’agit là par contre de prouver que vous êtes experts dans votre domaine, au point de gagner votre vie avec. Voici donc pour moi les étapes importantes à prendre en compte pour devenir un bon photographe professionnel.

10 étapes pour devenir photographe professionnel

 

1. Identifiez le type d’image que vous aimez 

Réfléchissez à ce que vous voulez faire en identifiant ce que vous aimez. Allez sur pinterest, google image, fotolia ou tout autre site d’image et créez vous un tableau en y ajoutant toutes les photos qui vous plaisent. Après une bonne semaine voir un mois de recherche, regardez ce qui s’y trouve le plus : architecture ? portraits ? animaux ? culinaire ? mariage ? maternité ? 

2. Avant tout achat, renseignez-vous sur les objectifs 

Maintenant que vous savez vers quoi vous voulez aller, il faut acheter un boitier et un objectif mais lesquels ? Allez sur google et tapez le nom de certains objectifs pour voir des images d’exemples. Par exemple, tapez 50mm 1.2 et allez dans les images pour savoir si le rendu vous plait. Attention, certains objectifs sont plus appropriés pour du portrait comme d’autres pour la photo animalière, alors ne vous trompez pas !

3. Acheter son boitier et son objectif

Un appareil photo = un boitier nu + un objectif.  Attention à ce que l’objectif que vous achetez soit compatible avec votre boitier ! 

Si vous souhaitez vraiment vous lancer dans la grande aventure, je vous conseille de prendre un boitier avec un double slot (double carte de mémoire), cela vous permettra de sauvegarder vos photos d’une carte à l’autre et d’éviter toute perte !

En terme de marque, que ce soit Canon, Nikon, Fujifilm, Sony ou autre, ils se valent pour la plupart. Définissez ce que vous recherchez, le reflex ou l’hybride, la visée optique ou numérique, la taille de votre capteur, le poids de votre appareil, son ergonomie… Il y a de nombreux critères à prendre en compte et vous seuls êtes maîtres de vos envies.

4. Acheter un logiciel de traitement photographique

Ou tout simplement un logiciel de retouche photo comme Lightroom ou Photoshop. Adobe propose aujourd’hui la possibilité d’avoir ces 2 logiciels (voir plus) en abonnement pour 11€ par mois. C’est très abordable et vous avez en plus accès à toutes les mises à jours et la possibilité d’avoir ces logiciels sur 2 ordinateurs en simultanée.

5. Acheter des solutions de sauvegardes

Et oui, pas le choix ! Une de mes plus grande peur est de perdre mes images, c’est pour cela que des solutions de stockage sont essentielles ! Que ce soit des solutions en ligne ou bureau, à vous de faire votre choix ! En ce qui me concerne, j’utilise Dropbox (en ligne), un RAID et plusieurs disques durs. 

Faites attention à toujours dupliquer vos images sur différents supports à différents endroits afin de ne jamais les perdre !

6. Se former 

Ça a l’air logique. Pourtant, beaucoup de photographes professionnels aujourd’hui ne sont pas Photographe de premier métier. Tout comme moi d’ailleurs. Le métier de Photographe est pour moi une reconversion. Hors, Photographe est un métier qui demande des connaissances techniques et théoriques. Sans elles, et même avec un numéro de Siret, nous ne restons qu’amateurs. Que ce soit en terme de règle de composition, de lumière, de réglages, certaines bases sont incontournables. Il ne suffit pas de s’acheter un boitier à 3000€ pour se dire que cela suffit à faire de belles photos.

La solution ? La formation ! En école, auprès d’autres photographes ou même encore par des livres spécialisés. En ce qui me concerne et j’en ai parlé ici :  Ma formation photographique, j’ai besoin d’échange. Avoir quelqu’un en face de moi pour m’expliquer les choses est primordial. Mais d’autres sont plus autodidactes et aiment apprendre par eux-mêmes. Attention cependant à ce que l’on peut trouver sur internet. Tout n’est pas bon à prendre comme vous pouvez vous en douter. Entourez-vous de spécialistes ou de photographes chevronnés exerçant depuis longtemps.

Je reste convaincue que se former est un devoir. Cela permet un rappel des bases afin de laisser libre court à sa créativité.

Maintenant que les bases sont acquises, vous avez la possibilité de vous affranchir de quelques règles si le cœur vous en dit. Pourquoi ? Tout simplement pour être créatif et proposer à vos clients des images diversifiées. N’y-a-t-il pas dans l’art une part de danger ?

Être scolaire n’a jamais été mon créneau. J’aime à croire que j’ai quitté l’école au moment ou mes ailes se sont mises à pousser. J’ai changé de métier de nombreuses fois pour enfin trouver ma voix. Mais si je perdure dans ce métier, c’est aussi peut-être et surement parce que j’ai su me mettre en danger afin d’évoluer. Il y a souvent de bien jolies choses qui arrivent presque par hasard. Que ce soit par inadvertance ou bien par simple chance, si l’on ne tente pas, rien ne pourrait arriver de beau, non ? Alors osez et testez !

7. Pratiquez un maximum 

Afin de vous créer un premier portfolio ou de tester votre matériel, il va falloir s’y mettre ! Shootez votre famille et vos amis si vous voulez faire de la photographie sociale, shootez des insectes si vous voulez faire de la macro, shootez des bâtiments si vous voulez faire de l’archi, shootez ce que vous voulez tant que cela reste dans le domaine de prédilection vers lequel vous voulez vous spécialiser. L’objectif étant de Faire de l’Image. 

Bien avant que la photographie ne soit mon métier, elle était avant tout ma passion. Et pour que cette passion ne s’épuise pas, il est important pour moi de la titiller. Aussi, j’essaie chaque jour de pratiquer, que ce soit avec mon boitier ou bien tout simplement avec mon Iphone.

Continuer à prendre du plaisir reste une des choses les plus importantes. 

8. N’en faites pas trop trop vite 

Chaque chose en son temps, n’achetez pas des milliards de choses, ça ne sert à rien. Apprenez à vous servir de ce que vous avez déjà. Apprenez à utiliser la lumière naturelle correctement. Pourquoi ? Tout simplement car c’est la base et que le soleil est gratuit ! Ensuite, augmentez vos connaissances une chose à la fois. Un réflecteur, un flash, ou 2… et au fur et à mesure, vous pourrez devenir expert dans votre domaine. 

Il est essentiel de savoir marcher avant de courir.

9. Développez votre réseau

La communauté vous permettra de remplir votre première année d’agenda (au moins). Allez au restaurant, allez prendre des cafés, sympathisez avec vos collègues, networkez, allez en formation, échangez, ne travaillez jamais seul. 

10. Déclarez-vous  !

Et maintenant, il est temps de se déclarer et d’avoir un numéro de siret afin d’être reconnu en tant que photographe professionnel et de pouvoir demander de l’argent à vos clients en affichant vos prix sur votre site internet…

Ah oui, le site internet, encore une sacrée étape, sans oublier votre logo, la définition de vos tarifs, vos plaquettes, votre communication…

Bref, bosser pour soi n’est pas de tout repos, et croyez-moi,
être photographe professionnel,
c’est avant tout être un chef d’entreprise.
Alors, vous êtes prêt ?

Enregistrer

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT